Blog de nanoux

écrit parNanoux

04/07/2023

Ce nouvel atelier d’imagination se distingue par ses participants: 3 classes de CP-CE1-CE2 et des élèves d’Ulis dont certains porteurs de handicap mais ne se distingue pas par son résultat ! A l’image de son titre, ce livre est… parfait !

Une même histoire pour les trois classes … Une même aventure pour les héros fictifs et les héros réels de l’imagination ? C’est chose faite !

Les enfants ont choisi de se mettre en scène. Ils seraient les personnages principaux de leur histoire. Classe par classe, nous avons imaginé le canevas d’une aventure à travers le monde. Nous avons choisi les pays, les raisons du voyage, le retour à la maison… Puis groupe par groupe, nous avons inventé les péripéties des 74 élèves. Le Pellerin (ville de l’école en Loire-Atlantique), le désert, l’Amazonie, le Japon, l’Australie, le voyage passe par tous les continents et emprunte un grand nombre de moyens de transports (même le dos d’une baleine, c’est vous dire… 😉 ).

On a beau être des enfants, on n’écrit pas n’importe quoi ! Dans chaque pays, les aventuriers ont un objectif: découvrir un animal rare, les volcans, les kangourous, la chaleur du désert… Alors on fait des recherches avec les enseignantes : les volcans japonais sont-ils éruptifs ou effusifs ? Quel animal rare peut-on croiser en Amazonie ?

Et puis, avant de partir, les jeunes aventuriers doivent forcément s’organiser ! Les enfants imaginent donc la réunion de leurs héros, leurs réflexions sur la nourriture, sur l’utilisation du trésor, sur les objectifs, sur le trajet … Pour un peu, les élèves enfileraient leur sac à dos et partiraient pour de vrai !

Je vous avoue que j’ai pris beaucoup de plaisir à les écouter préparer leur voyage imaginaire… Ils sont petits mais logiques et prévoyants… et solidaires jusque dans leur histoire.

Et les enfants en difficulté me direz-vous ? He bien… S’ils se sont agités parfois, ils ont participé tout autant que d’autres enfants sans difficulté. Ils étaient motivés, intéressés et plein d’idées. Comme à chaque fois que je travaille avec eux, d’ailleurs.

De même pour les illustrations qui ont été faites en grande partie avec les enseignantes. Peinture, encre, crayon, découpage, collage, paillettes, photo, toutes les techniques ont été utilisées, ce qui rend le livre plus riche encore. Par équipe de 3 (en adaptant selon les capacités de chacun), les enfants ont réalisés les illustrations de leur livre.

Et puis est venu enfin le jour de la remise du livre. 74 enfants assis devant moi qui poussent un grand WaouW ! à la découverte de leur album. Vous auriez du voir et entendre ça ! C’était magique ! Tous les volontaires (presque tous en fait) et les adultes ont lu l’histoire devant tout le monde. Pas simple pour tout le monde mais ça valait tellement le coup de se dépasser pour LEUR livre que même ceux qui n’osaient pas ont osé.

Enfin, est venu le temps de la dédicace. Sagement ils ont fait la queue pour m’écrire leur prénom et/ou un petit mot. Et ça m’a beaucoup touchée. Merci les enfants !

Vous aimerez peut- être…

Et si on inventait un sport ?

Et si on inventait un sport ?

Un atelier d'imagination création de livre en région parisienne, couplé avec une librairie éphémère, a donné naissance...

La légende des korrighumains

La légende des korrighumains

C'est un beau titre non ? Moi, j'adore ! Saviez-vous qu'il existe des korrigans capables de se faire passer pour des...

0 commentaires

preloader