Blog de nanoux

écrit parNanoux

21/09/2023

L’expérience était si belle l’année passée que l’on n’a pas pu s’empêcher de la renouveler. Un atelier d’imagination en plus grand cette fois. Retour donc en 4ème (ça rajeunit 😉 ) au collège Pierre Norange de Saint Nazaire pour imaginer ensemble un … roman !

Un projet, deux associations

Riches de leur rencontre avec SOS Méditerranée, les jeunes étaient déjà prêts, dans les starting blocks. Réfléchi en amont avec leur professeure de français, leur professeure documentaliste et l’association Revivre (porteuse du projet), le thème était déjà choisi : la migration et le mal-être qui l’entoure, le tout vécu par deux personnages dont on imaginerait les deux voix. Objectif complexe qui m’a quelque peu inquiétée au début. Aujourd’hui, je me demande bien pourquoi. Faisons confiance aux jeunes, ils ont tant de ressources !

Comme souvent, la classe m’a parue dubitative mais curieuse au début puis peu à peu, chaque élève s’est ouvert, porté par l’imagination des autres et ses propres idées, par le voyage qui était en train de se dérouler autour de lui et dans sa tête.

Deux migrations pour une même histoire

Nous sommes donc partis ensemble à la rencontre de Jung jeune Coréen du Nord, évadé de prison et d’Adriana, jeune orpheline d’Haïti. Tous deux migrant pour retrouver leur famille en Australie. Tous deux traversant mille épreuves à travers les continents. Pour se percuter en Thaïlande puis s’apprivoiser. Sur leur route le tout petit Min-Ho, enfant abandonné et un homme âgé qui les prend sous son aile. Au bout du chemin, nos deux migrants imaginaires ont ainsi retrouvé leur parents tout en créant leur propre famille. La force du roman créé par les jeunes est de suivre Adriana puis Jung séparément pour mieux les réunir ensuite dans un récit commun qu’ils content à Min-Ho devenu leur fils.

Pas simple n’est-ce pas ? Et pourtant… ces jeunes que l’on dit si facilement éloignés de la lecture, ont su imaginé cette histoire au format roman. Ils ont su en écrire des passages entiers, corriger les parties que je leur avait rédigées (telle une fidèle secrétaire; ) ) !

Un roman et une BD

Grâce à l’investissement sans faille de leurs professeures et de l’association Revivre, les 4èmes ont également pu passer une journée à visiter une imprimerie nantaise (qui a ensuite imprimé leur livre) et à illustrer en BD leur roman dans le cadre de la Maison Fumetti. En anglais, ils ont écrit des courriers à des migrants, lettres que nous avons ajoutées à la fin de leur livre.

La maquette réalisée, le roman et le livret des BD imprimés, nous nous sommes regroupés à l’occasion d’une cérémonie de fin d’année au collège. Les jeunes ont pu faire un petit discours sur leur expérience à l’assemblée présente puis ils ont reçu chacun un exemplaire de leur roman et de leur livret ! Avec une telle joie et une telle fierté !

Je ne vous cache pas que je suis particulièrement fière de ce projet-ci. Surtout quand on a en tête que ce collège est classé parmi les collèges de zones en difficulté …

Si vous voulez lire « Deux voyages, une destination » je vous invite à suivre ces liens :

Le roman

La BD

Voici le lien vers l’article paru dans Ouest France

Vous aimerez peut- être…

Et si on inventait un sport ?

Et si on inventait un sport ?

Un atelier d'imagination création de livre en région parisienne, couplé avec une librairie éphémère, a donné naissance...

La légende des korrighumains

La légende des korrighumains

C'est un beau titre non ? Moi, j'adore ! Saviez-vous qu'il existe des korrigans capables de se faire passer pour des...

0 commentaires

preloader