0624558651

Blog de nanoux

C’était teeeeellement bien de travailler ensemble …. qu’on a remis ça cette année ! Et hop ! Retour de l’auteure à l’école pour un livre “spectaculaire” !

Chose promise…

Il y a trois ans, Stéphanie et Frédérique, enseignantes à l’école Paul Fort de Saint Brevin, m’ont invitée à réaliser un atelier d’imagination-création de livre dans leurs deux classes. Nous avons créé ensemble le bel album “même pas peur des monstres” sur le thème du patrimoine de Saint Brevin. L’école de musique s’est jointe au projet grâce à la professeure de chant (ô combien talentueuse), Lucile qui s’est inspirée de notre histoire pour écrire des chansons et monter un spectacle musical avec les enfants ! Un moment magique que nous nous étions promis de faire revivre… Cette année, grâce à la persévérance et la motivation des supers-enseignantes et malgré la crise, notre souhait a été exaucé !

La musique d’abord

Deux classes sur trois niveaux (CP, CE1, CE2) soit 45 élèves enthousiastes, déjà conquis par le projet puisqu’ils connaissent “même pas peur des monstres” et nous. Pour innover, nous avons pris le projet à l’envers. Cette fois, l’école de musique Sud Estuaire a ouvert le bal sur le thème de la Bretagne et nous a présenté les chansons apprises par les enfants (Merci Lucile). Un marin, des korrigans, une baleine, des crêpes, un navire… il n’en fallait pas plus pour réveiller l’imagination des enfants.

Qui attrapera le trésor magique ?

Saviez-vous que les korrigans étaient détenteurs d’un trésor magique permettant de devenir invisible et lançant un magnifique arc-en-ciel ? Saviez-vous que les monstres des sables, chassés par ces lutins, le leur avaient ravis ? He bien sachez que les korrigans méchants et blagueurs ont “emprunté” le Belem à leur ami marin pour retrouver ce trésor… mais c’est à dos de baleine que le marin courageux et gourmand retrouvera le coffre avant eux et partagera ses richesses 🙂 Malgré les contraintes de distanciation, les enfants ont su s’écouter et s’enrichir les uns les autres, inventer, transformer et travailler le texte.

L’auteure à l’école

Parce que c’est ça aussi les ateliers d’imagination : apprendre sans s’en rendre compte. Faire des recherches sur la Bretagne. Choisir la bonne forêt pour y placer les korrigans. Relire, travailler le vocabulaire, la ponctuation, se rendre compte que l’on écrit pas comme on parle… : “on a mis des virgules parce qu’il y a des phrases qui font mal” 😉 Et puis apprendre les technique de dessin… L’histoire inventée tous ensemble a ainsi été illustrée avec tout l’art de Stéphanie et Frédérique pour pousser les enfants à se dépasser. Avec mon aide pour s’assurer de la cohérence des dessins avec le texte et de leur respect des règles d’impression. Une illustration pour deux, de la peinture, des paillettes, du découpage, du collage, du travail d’équipe et du talent ! Le résultat est magnifique !

LEUR livre !

Nous devions remettre le livre (imprimé dans le Maine et Loire) aux enfants le mardi 6 avril. A l’annonce du confinement, nous avons croisé les doigts et nous avons de nouveau été exaucées ! Les livres sont arrivés le jeudi matin et nous avons pu les remettre aux artistes en herbe le jeudi après-midi. De justesse, pour qu’ils puissent le partager pendant ces longs jours… Des étoiles dans leurs yeux toujours, une envie de lire LEUR livre, la joie de voir le résultat de leurs efforts et de l’admirer… : “Je vais m’évanouir” “nous sommes des imagineurs !” Alors on s’est promis de rerecommencer …. 🙂 🙂 🙂

Et moi j’ai été gâtée ! Des enfants qui se mettent à lire, des élèves qui comprennent le sens d’apprendre à l’école… Des fleurs, des mots doux… moi non plus, je ne vous oublierai jamais ! (dit-elle une larme au coin des yeux 😉 ). MERCI !

Vous aimerez peut- être…

0 commentaires

preloader